MICHÈLE CROS, artisane herboriste de beauté

Dans la légende merveilleuse, vieille de quarante-sept siècles, on dit que Gilgamesh a plongé au fond de la mer pour en ramener la « plante de jouvence ».

Ma part de mystère se trouve dans le jardin qui surplombe la rivière. Pendant que les mains nues se mêlent à la terre, tout simplement, avec les outils séculaires, je parle tendrement aux jeunes plantes comme aux plus anciennes, celles dont on ne sait plus l’âge. Les mots d’encouragement, les mots d’amitié que j’échange avec elles dans ce travail amoureux, je les partage avec vous.

Soyez sûrs que vous êtes aimés, recevez cette énergie joyeuse. Ces gouttes de lumière qui viennent caresser votre peau, sentez leur douceur, écoutez leurs parfums, elles vous appellent au bonheur de vivre, elles vous offrent la beauté.